Qu'elle privilège - Pinacle Spirituel

Contacter le ministère pour toutes vos questions sur ces enseignements
Aller au contenu

Menu principal

Qu'elle privilège



Jean 3: 16








 







"C'est l'esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. les paroles que Je vous ai dites sont esprit et vie."











"Prenez docn garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages; rachetez le temps, car les jours sont mauvais.
C'est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur."



Jean 14: 6






 


Quel privilège d’appartenir à Jésus Christ



Déjà vous êtes purs, à cause de la parole
que je vous ai annoncée.
Jean 15 : 3



Dans ce monde, chacun et presque tout le monde cherche à appartenir à l’équipe gagnant. La célébrité devient le rêve de tout le monde. Que tu sois chrétien ou pas, riche ou pauvre, quelque soit le rang sociale, ce refrain revient toujours : « Du courage, on/tu y arrivera (s) ». Peu importe le temps, peu importe la situation « On y arrivera ». Cet espoir est réel et incontestable parce que le Créateur de la terre et des cieux à mis quelque chose d’une importance capitale en nous que seuls les morts sont privées : le souffle de vie. Ce souffle se renouvelle en nous chaque matin que nous nous réveillons et contemplons les merveilles, ouvrages des mains du Créateur.
L’une de ses merveilles est le soleil. Oui, je parle bien sûr de cet astre lumineux. Il est l’espoir de vie et combat pour la survie de soi. Chaque levé du soleil nous fait toujours croire que « aujourd’hui sera meilleur que hier ». Malgré que, dans certaines régions de la planète terre où le jour dure six mois.
Dans le Livre de Genèse 1 : 14, nous lisons : « Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années; » Ainsi, poussés par l’Esprit Saint du Créateur, les hommes avec l’aide de ces astres lumineux (soleil et lune) avaient compté et continuent à compter à partir du marqué par Dieu. De ce fait, nous avons les indications les plus connues qui sont : Avant Jésus Christ (- JC) et Après Jésus Christ (+ JC). Ainsi, certaines confessions religieuses ont leurs calendriers propres. Nous avons : le calendrier juif qui débute de la création jusqu’à la fin du monde, le calendrier chrétien qui débute de la naissance de Jésus Christ jusqu’à la fin du monde et le calendrier musulman qui débute de la naissance de l’Islam jusqu’à la fin du monde. Ce qui est frappant et qui est commun à ces confession religieuses est l’expression « la fin du monde » que nous voyons dans l’enseignement et la foi de chaque religion. L’Esprit révélateur du Judaïsme sait quand la fin viendra, l’Esprit révélateur du Christianisme sait quand la fin viendra et l’Esprit révélateur de l’Islam sait quand la fin viendra. Attendez une seconde, j’espère que, je ne sème pas de confusion dans vos têtes parce je ne fais pas la promotion des religions (et je ne cherche pas à unir les religions pour un monde meilleur, alors touts ceux qui se disent adorateur du Dieu savent très bien de quoi je parle), mais je parle de la vérité qui me jugera et qui vous jugera après l’arrêt du chronomètre universel. Car, nous savons tous que  les juifs sont les descendants  d’Abraham à travers Isaac et les musulmans sont les descendants d’Abraham à travers Ismaël et le Christianisme qui est le fruit de la foi d’Abraham. De ce fait, rien ne peut échapper à l’Esprit suprême qui a appelé ces trois confessions « religieuses ».
Maintenant la grande question reste : si toute chose est éternelle ou la mort n’est qu’une chose normale qui doit arriver alors, pourquoi Dieu nous demande de compter les années (Genèse 1 : 14)?
Généralement, si on compte, c’est pour atteindre un point. Par exemple, si on dit qu’une montagne mesure 500 mètres, tout le monde sait qu’après 500 mètres au-dessus de cette celle-ci, on ne trouvera plus un solide naturel pour y poser les pieds. De même, la notion d’infinie est introduite dans les maths. De plus, aujourd’hui, nous bénéficions des travaux en série des scientifiques car, une découverte fait appel à une autre. Tout comme un jour fait appel à un autre et une année fait appel à une autre, nous sommes arrivés à une époque où l’homme à « peur » de la technologie parce qu’elle a tendance à le détruire.
Tout ceci nous démontre que nous nous dirigeons tous vers la destination que Dieu a établi. La Bible déclare : « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. » (Jean 3 : 16). Ainsi, Dieu nous montre cette destination et le moyen d’en échapper. Mais le constat reste vrai et alarmant. Beaucoup rejettent ce plan de salut de Dieu et prennent une autre direction. Ainsi, on nomme ces directions : science astrologique (Esaïe 47 : 12 – 15), la sorcellerie (Esaïe 57 : 3 – 6)…
Cette direction que l’homme s’est forgé, le conduit toujours dans les plaisirs, l’estime de soi et la mort subite. Et la Bible nous dit que le père de touts ces mensonges, est le diable (Satan)
. Dieu parle toujours à ses créatures qui sont créées à son image, tous sans exception même à ceux qui sont ancrées dans les pratiques diaboliques. Ainsi, la prononciation du nom de Satan dans l’assemblée des chrétiens, fait rire même un petit enfant tandis que celle de Jésus Christ dans l’assemblée des satanistes fait tomber des géants. D’où la Bible déclare : « C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre » (Philippiens 2 : 9 – 10) et toujours Dieu parle de bonne direction qu’Il nous indique : « Je suis l'Éternel, c'est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles. » (Esaïe 42 : 8)
Malheureusement beaucoup de chrétiens ne comprennent ni la portée, ni la puissance qui est dans la Parole de Dieu. La Bible déclare dans 2 Corinthiens 5 : 17 que : « Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » En ce qui concerne la nouvelle naissance, j’ai fait ce constat chez nos frères musulmans. Et voici, ce que j’ai vue : le jour où une personne (surtout les adultes) devient musulman, sa physionomie change et sa mentalité aussi. Si tu le vois, on dira qu’elle est musulmane de naissance physique et non spirituelle.
Dieu a dit qu’Il bénira aussi Ismaël, mais son alliance sera avec Isaac. Genèse 21 : 12 – 13 dit : « Mais Dieu dit à Abraham: Que cela ne déplaise pas à tes yeux, à cause de l'enfant et de ta servante. Accorde à Sara tout ce qu'elle te demandera; car c'est d'Isaac que sortira une postérité qui te sera propre. Je ferai aussi une nation du fils de ta servante; car il est ta postérité. » Car Ismaël est le produit de l’impatience, et métaphoriquement signifie ce que les hommes pensent et voient (Genèse 16) et Isaac le produit de la promesse de Dieu, de ce qui est obtenu par la foi sur le Parole Dieu (Genèse 17 : 1 – 6, 15 – 21). De nos jours, nous avons aussi ces chrétiens qui sont nés seulement de la chair et ils remplissent les bancs d’Eglise et les chaires. Le Seigneur dit : « Quand ce peuple s'approche de moi, Il m'honore de la bouche et des lèvres; Mais son coeur est éloigné de moi, Et la crainte qu'il a de moi N'est qu'un précepte de tradition humaine. » (Esaïe 29 : 13).

Personne ne prend le temps pour lire la Parole Dieu (Bible) avec sincérité et se laisser guider par le Saint Esprit. Tout est formalité : formalité à la maison, à l’Eglise, dans les lieux des études et du travail. L’homme fait pour plaire aux autres. L’homme devient le dieu de l’impossibilité dans le faux et le mensonge et il se dit chrétien : c’est la religion de la forme qui a envahi nos vies en tant que chrétien, et l’Eglise en tant lumière du monde.
Ce qui a surtout causé ces désordres spirituels dans la vie de beaucoup des chrétiens, est que beaucoup voient seulement Jésus Christ sur la croix de Golgotha, et ils oublient la vie qu’Il avait menée sur la terre. Et si nous tous nous pouvons imiter le Seigneur Jésus Christ, c'est-à-dire sa façon de penser, de parler, d’aimer et d’aider les autres, l’acte sur la croix de Golgotha aura un sens pour nous et pour ceux qui nous entourent. Jésus nous dit : « Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive. » (Luc 9 : 23) :

1. Si quelqu’un veut venir après moi
Cela signifie que nous avons fait la comparaison de deux choses et nous sommes résolus à suivre la meilleure. Ephésiens 4 : 20 – 24 nous dit : « Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l'avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence, et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. »

2. Qu’il renonce à lui-même

Cela démontre l’exposition de tout ce qui constitue notre faiblesse face à la force dominatrice de la personne dont nous voulons suivre.

3. Qu’il se charge chaque jour de sa croix
C’est là l’étape la plus difficile dans la vie de l’homme. Charger sa croix veut dire reconnaître ses fautes, reconnaître le droit des autres, bref s’humilier. Il y a un homme de Dieu qui a dit que la vraie nature de l’homme est comme le serpent. Parce que le serpent est agressif et intolérable. S’il te touche, il te pique ; si tu le touches, il te pique. Dans touts les sens, il est prés à se dresser pour se défendre. Porter sa croix, peut être les moments de douleur que nous traversons et c’est seul ce moment là que Dieu écrase la tête du serpent qui vit en nous. Parce que si nous en avons un, il se dressera dans : l’insulte, la calomnie, et certain moment difficile que nous traversons. Se charger de croix veut dire aussi : « Seigneur montre les bénéfices spirituels de ma souffrance ». Car, la Bible déclare : « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » (Romains 8 : 28). Mais le constat reste amer car, beaucoup de chrétien chérissent ce serpent par leurs réactions lorsqu’ils sont dans le tord ou bien lorsqu’ils sont méprisés.

4. Qu’il me suive
Dans l’amour du prochain malgré les persécutions ;
Dans l’obéissance à la Parole de Dieu, que ce soit en temps favorable ou pas.

Sommes-nous prés à porter nos croix et œuvrer ensemble dans un même esprit et même but pour la gloire de Celui qui nous a appelé? Romains 12 : 1 – 2 nous dit : « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.
L’apôtre Paul nous exhorte à marcher la marche chrétienne. Aujourd’hui, être chrétien, c’est la mode et le chemin du sacrifice personnel n’est guère fréquenté et oublié par presque touts les chrétien. Mes biens aimés dans le Seigneur, soyons sincères avec nous-mêmes car, nous avons une puissance, nous appartenons à l’équipe gagnante. Mais, tu ne sauras jamais cette puissance victorieuse en toi, si tu ne prends pas réellement ta croix pour suivre ton Seigneur et Sauveur. Un homme de Dieu a aussi dit : « Le jour où tu acceptes Jésus Christ dans ta vie comme Seigneur et Sauveur, Golgotha devient ton objectif ». Parce que le diable considéra cela comme une faute intolérable et une trahison car, la nature adamique que tu faisais partie, a fait une alliance avec le diable (Satan) pour combattre les doctrines de Dieu (Genèse 3 : 1 – 6, Genèse 6 : 1 – 5, Genèse 11 : 1 – 9) et depuis lors, la terre est devenue un champ de bataille, des batailles acharnées pour le survie et pour le salut ou la perdition de l’âme. Cette bataille n’est pas éternelle car, le chronomètre du Créateur est sur le point de battre le record mondial.

Le plus grand mensonge que le diable utilise pour assommer et égorger les chrétiens est : le travail. Oui, je dis bien le travail et je ne suis pas contre ce que tu penses du travail. Je sais que c’est l’une des devoirs que le créateur a donné aux hommes (Genèse 1 : 28). La gestion du travail est ce que les hommes et les particulièrement nous les chrétiens avons oublié. L’histoire de la création des Etats-Unis, nous a montrée ce que les pères (pèlerins) de la nation américaine avaient fait pour ce continent qui est devenu aujourd’hui ce pays (USA) que nous voyons. Ce pays a formé beaucoup de société et qui malheureusement est entrains de déformer également beaucoup de société. Léo Baeck à dit : « Si l’Amérique n’a pas été religieuse, on ne parlera jamais de la civilisation américaine ».
Les pèlerins se sont sacrifiés pour leur Seigneur et Sauveur Jésus Christ et pour les pour les autres hommes comme eux, qui ont différentes couleurs de peau, différentes cultures mais qui partage la même couleur du sang avec eux. Tandis que la génération actuelle a oublié le chemin que leur grands parents avaient pris : celui de la crainte de l’Eternel.
L’apôtre Paul dit : « Offrons nos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce sera de notre part un culte raisonnable ». Biens aimés, nous devons nous efforcer quelque soit le travail, la fatigue, trouver un temps pour écouter Dieu, lire sa Parole et Lui parler dans la prière. Dieu est Celui qui a institué le travail, donc Il a l’art nécessaire pour l’accomplissement de ce devoir et pour un rendement parfait. Le parfait de ce rendement est qu’à la fin tu sois sauvé. Travailler ne veut pas dire oublier le devoir chrétien (lecture de la Bible et la prière) et accomplir son devoir en tant chrétien ne veut pas dire aussi abandonner le travail. Le Psalmiste a dit : « Si l'Éternel ne bâtit la maison, Ceux qui la bâtissent travaillent en vain; Si l'Éternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain. En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, Et mangez-vous le pain de douleur; Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil. » (Psaumes 127 : 1 – 2).
Bien-aimés dans le Seigneur, nous sommes arrivés à un temps fâcheux. La Bible déclare : « L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés. » et également Apocalypse 22 : 11 – 12 nous dit : « Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu'est son oeuvre. »
Ainsi, la Parole de Dieu est claire, le temps est fâcheux car, le monde est entrain d’être dévoré dans toute chose. Mais dans tout ceci, Dieu a quelque chose de meilleur pour ceux qui le craignent. Il dit dans Daniel 12 : 3 que : « Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice, à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité. »
Alors, avec quelle sagesse enseigneras-tu la justice au multitude afin de briller comme les étoiles, à toujours et à perpétuité? L’homme nous dit les étoiles meurt mais, Dieu nous dit dans ce passage que les étoiles ne meurent pas. Est-ce que tu es entrain d’utiliser la sagesse de l’homme ou celle qui est obtenue par la crainte de Dieu? L’apôtre Jacques nous dit : « Lequel d'entre vous est sage et intelligent? Qu'il montre ses oeuvres par une bonne conduite avec la douceur de la sagesse. Mais si vous avez dans votre coeur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. Cette sagesse n'est point celle qui vient d'en haut; mais elle est terrestre, charnelle, diabolique. Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions. La sagesse d'en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d'hypocrisie. Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix. »
Bien aimé dans le Seigneur, quel grand privilège d’appartenir au Seigneur Jésus Christ. Car la Bible déclare : « Celui qui s’attache au Seigneur est avec Lui un seul esprit » (1 Corinthiens 6 : 17, version Louis Segond) et la traduction de ce même verset en français courant nous donne : « Celui qui s’unit au Seigneur devient spirituellement un avec Lui »
Etre un en esprit avec le créateur du monde. Si vous réalisez ce que cela signifie, personne ne vous suppliera pour lire la Bible et demander la direction de vos activités à celui qui a créé tout et qui s’unit à vous par le sacrifice de son Fils à Golgotha.
La Bible déclare : « Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. » (Romains 6 : 4). Oui, si tu es allé à Golgotha et si tu fais de Golgotha ton lieu de pèlerinage, tu n’aura pas honte de dire : « J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi. » (Galates 2 : 20). Si, tu marches dans la crainte de Dieu, rien n’empêchera Jean 15 : 3 de s’accomplir dans ta vie. Celui qui est crucifié avec Christ, ne voit rien autre Christ : Christ chez soi, Christ dans l’assemblée, Christ dans les lieux du travail et d’étude quelque soit le milieu. Car, Jésus Christ se voit dans l’amour du prochain et le message du salut qu’on lui apporte. Oui, quand Jésus Christ vit réellement en toi, tu ouvres toujours ta Bible, tu ne vois aucune dénomination dans la Bible si ce n’est Christ et Christ crucifié. Le combat du dernier temps est contre les Goliath, seul la foi comme celle de David à de valeur. La foi qui déplace les montagnes est celle qui fait des affaires de Dieu la priorité de soi. Les dénominations résultent des négociations que nous faisons avec le Saint Esprit pour satisfaire nos désirs et soit disant « implorer Satan pour qu’il réduise l’intensité de son feu sur nous ».
Bien aimé dans le Seigneur, tu as la force, la puissance et l’autorité divine. Retournes à la Parole infaillible de Dieu, obéis la, laisse la te crucifié et utilises la pour unir tes frères et sœurs afin de marcher main dans la main, tenant la Parole de Dieu tout en lançant ses flèches pénétrante et ses bombes destructives quelque soit l’armure de l’ennemi. Ces armes spirituelles qui ne détruisent jamais sans leurs trois premiers coups de sommation : il est écrit.

« Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ. »
(2 Corinthiens 10 : 3 – 5)

A quelle étape de la vie te trouves-tu?
D'où te vient la secours?
la force de l'Eternel
La génération à la croisée des chemins
La cartographie du chrétien
L'amour
Le marteau et l'enclume
Mes rencontres
Mon collègue et moi
N'ya-t-il pas?
Un amour éternel


Ne vous étonnez pas de cela; car l'heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement.


 
 
Ce que Je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres. Jn 15: 17
Retourner au contenu | Retourner au menu